Bienvenue sur le website de Bravo Racing
Belgian Historic Cup – Bravo Club Challenge.

Resultats après Zolder Historic grand Prix

2017 ranking BELGIAN HISTORIC CUP (1)

 

——————–

Spa summer classics aftermovie

————————————-

inscriptions Zolder historic grand prix

inschrijvingen

—————–

Classement apres Spa Summer Classics

2017 ranking BELGIAN HISTORIC CUP

—————-

Course à l’usure pendant le Spa Summer Classic

La Belgian Historic Cup faisait partie d’un plus que réussi Spa Summer Classic le week-end dernier, avec notamment les Spa 3 Hours et d’innombrables courses réservées aux voitures du temps d’avant. Une qualification et deux courses de 30 minutes figuraient au programme de la Belgian Historic Cup, qui en était à son deuxième meeting de la saison après Zandvoort. François, Brauneiser, Moortgat/Paque et Bas Van Elderen/Timmermans ont été les grands gagnants dans les Classes 1, 2, 3 et 4. Les catégories 1 et 2 d’une part, 3 et 4 de l’autre, se sont de nouveau élancées séparément, avec une pause d’une trentaine de secondes entre les deux pelotons.

Pas moins de 65 voitures, dont une douzaine de Yougtimers hollandais, se présentaient au départ des qualifications, à l’issue desquelles Pierre-Yves Paque réalisait le meilleur chrono avec la Porsche 964 Real blanche. Il était 6 dixièmes de seconde plus rapide que son équipier Luc Moortgat, avec l’exemplaire vert issu de la même équipe. Patrick Michiels tournait lui aussi dans la même seconde avec sa Porsche 964 Cup, devançant Jan Van Elderen, auteur du meilleur chrono dans la Classe 4 au volant de sa Ford Sierra Cosworth RS500, devançant la BMW 325i E30 de son fils Bas. Ceyssens et Van Schuppen plaçaient leurs Porsche aux 6ème et 8ème positions, encadrant la Mazda RX-3 de Gust Van Haelst, auteur du meilleur temps en Classe 2, synonyme de pole position en Historic, catégorie qui allait s’élancer une trentaine de secondes plus tard que les voitures des Classes 3 et 4. Derrière Van Haelst, on retrouvait la Lotus Elan de Guy François et l’Alpine A110 d’Andreas Fricke, qui s’illustrait de son côté dans la Classe 1. Bjorn Kabergs aurait également dû faire partie de ce groupe de tête, mais l’auteur du 3ème meilleur chrono ne pouvait se présenter au départ en raison d’un souci technique. Serwy, Geert Dierckx, sorti violemment de la piste avec la Porsche 944, Damiens, Kaufmann et Pieter Dierckx devaient déclarer forfait pour la première des deux courses.

Les plus rapides du premier groupe se loupaient quelque peu au départ, et c’est Ceyssens qui se retrouvait en tête devant un Patrick Michiels débordant rapidement le leader lorsque Ceyssens était victime d’un bris d’embrayage. Moortgat devait lui aussi baisser le rythme en raison d’un problème avec le réservoir d’essence, ce qui le faisait glisser sur son propre carburant. Au fur et à mesure que le réservoir se vidait, le problème disparaissait, et il était rapidement en mesure d’entamer une course poursuite. Il allait terminer à un souffle de Michiels, avant d’être rétrogradé en 3ème position pour cause de dépassement sous drapeau jaune. Son équipier Paque se retrouvait dès lors 2ème devant le pilote Real, Nulens, Timmermans (vainqueur en Classe 4 avec sa Lancia Delta Integrale) et Bas Van Elderen. Jan Van Elderen rencontrait des problèmes de pression d’essence et devait baisser le rythme, tandis que Ceyssens, Segers et Tom Laureyns étaient contraints à l’abandon en raison de soucis techniques. Erik Bruynoghe était la révélation du week-end avec sa Peugeot 205, se maintenant jusqu’à la mi-course entre les Porsche au 2ème rang général, dans le sillage du futur vainqueur Michiels. Le Limbourgeois était ensuite éliminé en raison de soucis de pression d’essence, problème qui allait réapparaître dans la Course 2.

Gust Van Haelst roulait sans la moindre menace en tête de sa catégorie, jusqu’au moment où sa pompe à huile rendait l’âme, obligeant le pilote à ranger son bolide sur la remorque. La victoire en Classe 2 revenait dès lors à la Ford Escort de Brauneiser devant la BMW 2002 de Fick et la Ford Escort de Kowaleski. Guy François l’emportait en Classe 1 devant l’Alpine A110 de Fricke et l’Opel Kadett de Laudus. Timmermans était finalement le lauréat de la Classe 4 devant les Van Elderen fils et père.

 

Pour le départ de la deuxième course le Dimanche après-midi, les deux grilles de départ de la Course 1 étaient inversées au niveau du top 6, ce qui offrait la pole dans le premier peloton à Bas Van Elderen et sa BMW, avec à ses côtés la Lancia de Timmermans. Nulens, Moortgat, Paque et Michiels complétaient les trois premières lignes de la grille.

L’Austin Healey 3000 de Visser et l’Opel Kadett de Laudus garnissaient la première ligne de la grille du deuxième peloton, devant Koh, Brauneiser, Frick, François et le reste de la meute.

Cette fois, rien ni personne n’empêchait les pilotes Real Luc Moortgat et Pierre-Yves Paque de prendre un bon envol, et ce duo, les autres n’allaient le revoir qu’après la ligne d’arrivée. Après sa victoire la veille, Patrick Michiels s’offrait par contre un ‘off day’, étant même bouté du podium final par Nulens, auteur d’une solide prestation. Pour ce qui est de la lutte pour la quatrième place, les problèmes de Jan Van Elderen et Erik Bruynoghe refaisaient leur apparition, ce qui les obligeait à laisser filer Bas Van Elderen, Timmermans et Kuyl, au volant de la troisième Porsche Real. François et Fricke se battaient comme des chiffonniers avec leurs Lotus Elan et Alpine A110, et c’est une nouvelle fois Guy François qui avait le dernier mot, de quoi lui permettre de remporter une deuxième victoire en Classe 1. Après l’abandon de Van Haelst, Brauneiser et sa Ford Escort n’étaient pas menacés. Plus haletante était la lutte pour la deuxième place entre la BMW 2002 de Fick et la Ford Escort MK2 de Kowaleski.

Fricke reste provisoirement en tête de la Classe 1 devant Visser et François. Mais en tenant compte des trois moins bons résultats à défalquer, c’est le Gantois François qui se trouve dans la meilleure situation. Dans la Classe 2, l’affrontement est royal entre Fick, Kowaleski et le champion de la régularité Guy De Bart, au volant de sa belle Ford GT40. Comme Moortgat, Paque et Michiels se sont partagés les trois courses de Zandvoort, Nulens reste leader de la Classe 3, tandis que Tom Laureyns, en dépit d’un double abandon à Spa, conserve les commandes de la Classe 4, résultat de sa superbe prestation de Zandvoort. Jan Van Elderen suit, emmenant dans son sillage Coenjaerts, Thienpont et Bas Van Elderen.

Avec 11 résultats et 3 à défalquer, il est bien sûr trop tôt pour désigner les candidats au titre, mais 5 des 11 courses ont déjà été disputées, et certains ont déjà 2, voire 3 résultats nuls à leur compteur. Pour eux, il ne peut plus rien arriver de fâcheux. Et il est question ici des candidats à la couronne que sont Moortgat, Paque, Michiels, Laureyns, les Van Elderen père et fils, Poulet, Laudus, etc.

 

SPA SUMMER CLASSICS 2017

19554319_1354751941260950_753142447938007856_n 19511511_1354751907927620_7946548179235051774_n 19510571_1354752171260927_5589784087927857119_n 19437570_1354752414594236_4364740704923554174_n 19437441_1354751827927628_863873844233757266_n 19429817_1354751754594302_2475889647067399396_n 19429600_1354751874594290_5583224620067812621_n 19420730_1354752297927581_1267244685980625945_n 19420643_1354752374594240_5314525549373091251_n

 

Zandvoort historic Trophy 2017

Guy François Andreas Fricke Eric Nulen,s Mathieu Damiens Michel Kowalewski Tom Laureyns

François, Kowaleski, Nulens et Laureyns premiers leaders

La Belgian Historic Cup était de passage par le Circuit de Zandvoort, aux Pays-Bas, le week-end dernier, afin de donner le coup d’envoi de sa saison 2017 en compagnie des collègues néerlandais dans le cadre de l’Historic Zandvoort Trophy. Les Classes 1&2 et 3&4, respectivement baptisées Historics et Youngtimers, étaient splittées pour la qualification et les trois courses.

44 Historics et 25 Youngtimers ont garni le peloton lors des qualifications, au cours desquelles les pilotes belges ne s’en sont pas laissés conter. Dans la compétition des voitures entre 1982 et 1990, où les Classes 3 & 4 de la Belgian Historic Cup se retrouvent, Jan van Elderen propulsait sa Ford Sierra Cosworth RS500 en pole position devant la très rapide VW Golf de Tom Laureyns et la Porsche de Mathieu Damiens. Mais Tom et Mathieu commettaient une erreur lors de cette qualification, de quoi les renvoyer à l’arrière de la grille de départ.

La première course était remportée par Jan van Elderen, avant que cette victoire ne se transforme en 3ème place suite à une pénalité de 10 secondes pour départ volé. Il n’en fallait pas plus à Tom Laureyns pour faire irruption et remporter la victoire au terme d’une incroyable remontée depuis les profondeurs de la grille. Il achevait la course au 2ème rang, à 9 secondes de van Elderen, avant que la pénalité ne soit appliquée. Le Hollandais Sjako Griffioen prenait la 2ème place à 3 dixièmes du vainqueur. Pénalité de 10 secondes également pour Eric Nulens, coupable d’un dépassement sous drapeau jaune, tandis que Mathieu Damiens recevait une minute pleine de pénalité, pour avoir dépassé durant le tour de formation. Ce qui lui coûtait sa 4ème place.

Lors de la deuxième course, Jan van Elderen était en mesure de dominer, l’emportant devant Laureyns, Nulens, Damiens et Coenjaerts. Ce qui signifie que le top 5 était garni de voitures issues de la Belgian Historic Cup. Griffioen devait cette fois quitter l’arène pour cause de véhicule trop bruyant.

Pas de van Elderen au départ de la troisième course du week-end. Le pilote de la Sierra devait en effet participer à une épreuve de Rallycross à Arendonk en compagnie d’autres ‘vieilles canailles’, dont le légendaire François Monten. C’est dès lors la Porsche 964 d’Eric Nulens qui allait être à la fête, s’imposant devant l’exemplaire de Mathieu Damiens et la BMW de Sam Coenjaerts. Laureyns jouait de malchance en raison d’une boîte de vitesses défectueuse, et encourait une nouvelle pénalité de 10 secondes pour cause de départ anticipé. Il se retrouvait finalement au 6ème rang général, 4ème en BHC et 2ème en Classe 4. Ce qui signifie que le premier classement de la saison permet à Nulens de mener la danse en Classe 3, celles des GT, devant Damiens, tandis qu’au niveau des voitures de tourisme de la Classe 4, Laureyns est le premier leader de la saison devant Coenjaerts et Segers, ces deux derniers ayant fait bonne impression au volant de leurs BMW. Jan van Elderen peut d’emblée supprimer un résultat, ce qui le laisse 4ème du classement provisoire.

——————-

 

Patrick Schreurs-Johan Aerts-Klasse4 Tom Laureyns VW Golf Klasse4 Moortgat versus Michiels Klasse3 Jan Van Elderen Ford Sierra Cosworth Klasse4 Gust van Haelst Klasse2 Fricke Klasse1 François versus Damiens Klasse1 Filip & Wouter Mahieu Triumph TR3A Klasse 1 Emiel De Weerdt Klasse2

 

 

Mariage en vue entre BRAVO & Belcar ?

La Belgian Historic Cup va entamer sa saison sur le circuit néerlandais de Zandvoort, où les bolides d’antan vont défier à trois reprises les Hollandais durant l’Historic Zandvoort Trophy. Trois courses pour les Historics et trois autres pour les Youngtimers, chaque fois en compagnie des collègues hollandais, figurent en effet au programme. Au terme de ces épreuves, les classements seront splittés et nous connaitrons les premiers leaders des quatre catégories de la Belgian Historic Cup. La saison s’annonce prometteuse, avec pas moins de 32 engagements déjà enregistrés, tandis que des discussions sont en cours avec Circuit Zolder afin de pouvoir évoluer cette saison sous l’ombrelle du Belcar, mais aussi afin de créer une Classe supplémentaire pour les voitures entre 1991 et 2000, ce qui permettrait de retrouver comme naguère le concept de Belcar Umbrella.

Retour dans le futur

Remontons le fil de l’histoire lorsque le Belcar Umbrella était inauguré, avec sous cette appellation le Belcar Original, la Belcar Endurance Cup, la Belcar Sprint Cup et la Belcar Historic Cup. En 2007, le Belcar Original passait sous contrôle SRO, tandis que la Belcar Endurance Cup tombait entre les mains de Hans Van de Ven, qui allait développer avec succès la Dunlop Sport Maxx Endurance Cup. La Belcar Sprint Cup disparaissait et les Historics allaient mener une existence propre. Et jusqu’à aujourd’hui, le succès a toujours été au rendez-vous pour la catégorie des Historics, à tel point qu’un très officiel championnat de Belgique a été créé. Les anciennes voitures du Belcar, qui sont désormais dans des garages, vont plus que probablement avoir une chance de remonter en piste dans une nouvelle catégorie dont le promoteur sera le BRAVO, le tout sous la bannière de Circuit Zolder et du Belcar. Du côté de Zolder, on est très enthousiastes, et dès que le nombre d’engagés le permettra et que tout sera en ordre, l’objectif est de faire rouler les voitures entre 1982 et 2000 séparément. Ainsi, on pourra de nouveau parler d’une vraie Classe ‘Historics’ et d’une vraie Classe ‘Youngtimers’.

Filip Mahieu: “Tout est encore un peu prématuré, mais dans le courant de la saison, une nouvelle Classe fera certainement son apparition. Si tout se passe bien, et que toutes les signatures nécessaires sont récoltées, cette nouvelle Classe pourra entrer en piste lors du Zolder Historic GP et les finales de l’American Festival Circuit Zolder NASCAR. Outre cette information très intéressante, peu de choses vont changer en ce qui concerne la Belgian Historic Cup. Nous allons entamer la saison avec nos amis Néerlandais et trois courses au programme du week-end. Pour ce premier meeting de l’année, les Historics (Classes 1&2) et les Youngtimers (Classes 3&4) seront donc séparées. Lors des trois autres meetings, Historics et Youngtimers évolueront ensemble, tandis que les Youngtimers hollandais viendront à deux reprises renforcer le plateau à Zolder.’’

 

 

“Avec trois courses pendant l’Historic Zandvoort Trophy, deux lors du Spa Summer Classic, trois dans le cadre du Zolder Historic GP et deux lors des Finales NASCAR, nous en arrivons à un total provisoire de dix résultats, dont les huit meilleurs sont pris en compte pour le classement final. Les chances sont néanmoins grandes pour que nous puissions ajouter une troisième course lors du dernier week-end de l’année. Ce qui fera donc un total de onze courses, dont trois résultats pouvant être défalqués. Pour moi, c’est important, car si quelqu’un doit laisser tomber un week-end de trois courses, comme à Zandvoort en raison des normes sonores, les pilotes concernés peuvent enregistrer cette absence comme résultats non pris en compte. Nous avons dû renoncer cette année à notre traditionnelle finale sur le Nürburgring, en raison d’un clash de dates avec les NASCAR Finals sur le circuit de Zolder.’’

 

L’an dernier, de nombreuses modifications avaient été enregistrées dans les différentes Classes, mais cette saison, tout reste en l’état. Vous trouverez ci-dessous les explications techniques concernant les différentes Classes.

 

Les différentes Classes

 

La Classe 1 est réservée aux voitures disposant d’un Passeport Historique Technique FIA, construite jusqu’à 1981. Les voitures construites après 1972 peuvent disposer de pneus slicks.

La Classe 2 accueille les voitures construites jusqu’en 1981 selon l’annexe K du règlement FIA, mais avec des évolutions techniques. Ces deux Classes sont comme par le passés divisées en différents Groupes, selon la cylindrée des voitures.

Les Classes 3 et 4, réunies jusqu’en 2014 sous l’appellation Belgian Youngtimer Cup, sont comme la saison dernière versées dans la Belgian Historic Cup, mais la Classe 3 (GT) et la Classe 4 (Tourisme) continuent d’exister, comme la saison dernière, et accueillent des voitures construites entre 1982 et 1990. Les Classes 3 et 4 peuvent aussi disposer de pneus slicks, comme les années précédentes. Ici aussi, une sous-division en Groupes est appliquée en fonction de la cylindrée.

A côté de ces catégories, une Classe ‘Guests’ existe pour les voitures qui ne répondent pas totalement au règlement actuel, mais qui satisfont aux exigences de sécurité, ainsi que pour les pilotes qui veulent s’engager de manière sporadique, ne souhaitant pas se mêler à la lutte pour le titre. Ces voitures ne marquent pas de points au championnat.

 

Calendrier BHC: Belgian Historic Cup

 

29 – 30 april                        Historic Zandvoort Trophy – 3 courses
23 – 25 juni                         Spa Summer Classic – 2 courses
05 – 06 augustus              Zolder Historic Weekend – 3 courses
14 – 15 oktober                Amercan Festival Nasar Finals 2 ou 3 courses

—————
Photos trackday Spa
IMG_8300 IMG_8262 IMG_8250 IMG_8235 IMG_8135 IMG_8084 IMG_8108 IMG_8079 IMG_8067 IMG_8035IMG_8030 IMG_8013 IMG_7960

 

 

 


 

20161222_201407

 

N’oubliez pas votre cotisation de 95 € pour 2016 sur le même compte

 du BRAVO BE83 3101 2442 9868, (BIC: BBRUBEBB)

(PS : cette cotisation se retourne déjà après 2 courses)

 

Calendrier  2017;

       19    march    Spa                 Trackday Roadbook                             

29-30    april       Zandvoort      Historic Zandvoort Trophy   total 100 min.

23-25    june       Spa                  Spa Summer Classic                   3*30 min.

    5-6     aug        Zolder             HGP                                              4*30 min.

14-15     oct        Zolder            American Nascar Festival            3*30 min.